Jimukore-le-lion

jimukore-le-lion, aurais-tu toi-même conçu la tanière forte

Avec un royaume, des petits et une femme qui réconforte?

Là-bas au fond de la savane où tu guettes ces caravanes,

vulnérables proies servant ces dents qui broient, et broient.

Et lorsque le rat creuse, moustique pique dans les parois…

loge où tu t’allonges, cris que ça gronde, gronde, gronde…

Somme qui s’effondre. Femme dehors sonde, sonde, sonde.

les fourmis dans leurs durs manœuvres te verront si pauvre.

Car chez toi n’ont pas de place ces coups pilant la couleuvre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s